MOSCOU

Inculte, malpolie, primitive. De son image taillée dans le givre, Moscou effraie autant qu'elle vous grise. Il faut dire qu'au premier abord, les longues artères de la capitale semblent empoigner la ville avec courroux et les galeries souterraines lui confèrent quelque chose de labyrinthique. Moscou est une mégapole sans fin, intraitable et sauvage qui siphonne le visiteur.

 

Une histoire d'hier mais aussi en construction. De la cathédrale de Basile le Bienheureux sur la Place Rouge – commémorant la prise de Kazan par Ivan le Terrible sur la Horde d'Or -, au putsch militaire de 1991, Moscou soutient un vécu violent et fascinant.

 

Ses plaies se retrouvent sur son visage rugueux, abîmé. Ici, le béton défoncé porte le XXe siècle avec la même force que la vieille pierre romaine annonce l'antiquité.

 

La capitale russe est aussi une esquisse brillante du pays, tout en conservant un charme unique et difficile à retranscrire. Les influences orientales croisent celle, plus occidentales, de l'Art nouveau, ou de l’avant-garde russe des années 1910. Mais Moscou n'a pourtant pas d'équivalent en son pays. La mégapole des modernise aujourd'hui en cultivant sa propre modernité, qui peut sembler étrange ou archaïque mais assurément exotique. Si Moscou parlait, elle raclerait la gorge à poumon perdu comme un vieux baryton malade, tel son « titi moscovite » de Vladimir Vissotsky.

MAQUIS' INSTAGRAM

UNE TABLE DANS LE MAQUIS

WEDDINGS, GIFTS
Wedding, retirement, birthday: think Maquis !


 

CORPORATE SERVICES

Taylor made travels designed for team building and motivation, through targeted and customized experiences.
 

© 2019, Une Table dans le Maquis